La place des langues congolaises dans la sociét...

Tous les articles

La place des langues congolaises dans la société congolaise

000kotangisa cover6agosto2013 copier

Ancien professeur de chimie monsieur Bienvenu Sene Mongaba expliquait ses cours de chimie en lingala parce que ses élèves ne comprenaient rien quand il expliquait en français mais que le cours devenait clair quand il expliquait en lingala.

Ensuite il s'est mis à rédiger des manuels scolaires de chimie en lingala. Aujourd'hui il a sa maison d édition ou il publie des manuels scolaires et aussi des oeuvres littéraires en lingala.

Tout ça est très intéressant. La langue lingala, excellent candidat pour être une langue fédérale s'enrichit.

Bienvenu mongaba vient juste de réaliser ce que Cheikh Anta Diop avait dit en 1954 :

"Il est plus efficace de développer une langue nationale que de cultiver artificiellement une langue étrangère; un enseignement qui serait donné dans une langue maternelle permettrait d’éviter des années de retard dans l’acquisition de la connaissance...

Le jour même où le jeune africain entre à l’école, il a suffisamment de sens logique pour saisir le brin de réalité contenu dans l’expression : un point qui se déplace engendre une ligne. Cependant, puisqu’on a choisi de lui enseigner cette réalité dans une langue étrangère, il lui faudra attendre un minimum de 4 à 6 ans, au bout desquels il aura appris assez de vocabulaire et de grammaire...pour qu’on puisse lui enseigner cette parcelle de réalité".

On a gaspillé 62 ans. Et ç est pas fini. Nos hommes politiques nous bloquent et nous font perdre du temps. On peut pourtant facilement vaincre l'échec scolaire et avoir plus d ingénieurs en Afrique. On peut même faire face a la compétition du monde moderne. Il faut juste accepter de le faire dans nos langues.


Olobi nini?