Qui sont les indigènes Belges ? Leçon une pour ...

Tous les articles

Qui sont les indigènes Belges ? Leçon une pour un Africain qui veut vivre en Belgique

Belgiquelanguegf

J’étais en Belgique depuis deux ans. Je commençais petit à petit à cerner l’organisation de la société belge. Quand j’étais au Congo, je savais que la Belgique était le pays de Flamands et que la langue de la Belgique était le français. Il n’en pouvait pas être autrement, puisque, quand on parlait de « l’époque coloniale », on la nommait : « temps flamands ». A l’école, nous étudions en français, puisque, nous disait-on, le Congo a été occupé (colonisé) par la Belgique. Pour moi qui venais de Kinshasa, dans le Kingasani, mboka ezanga bakonzi, ezanga deputé (terre sans chef, sans député), j’arrivais au pays des francophones flamands ! Et non ! Ce n’était pas le cas.

Evidemment, Mobutu parlait vaguement de la dispute entre Flamands et Wallons, mais le concept de wallon n’était pas clairement identifié, tout comme d’ailleurs le concept de langue flamande, que je découvris une fois en Belgique. J’y appris même que la langue des Flamands s’appelait le néerlandais. Bref, je venais de comprendre que les Flamands belges parlaient la même langue que les Hollandais de la Hollande et que les Wallons belges parlaient la même langue que les Français de France.

La première leçon que j’ai donc apprise était celle-ci : en Belgique, il y a trois ensembles : les Flamands, les Wallons, et les Germanophones. Les Flamands habitent la Flandre et parlent le néerlandais. Les Wallons habitent la Wallonie et parlent français, les Germanophone parlent allemand et habitent un territoire qui n’a pas de nom mais qui constitue ce qu’ils appellent la Communauté Germanophone. Les Wallons et les Germanophones habitent la Région dite la Région wallonne. Cela en concret signifie qu’une grande partie de la Région wallonne est le pays des Wallons et une petite partie est le pays des Germanophones.

Je n’avais pas essayé de me poser la question : qui habite Bruxelles ? Pour moi, la question ne se posait pas, puisque, à Kinshasa, la capitale du Congo, les Congolais de tous les coins venaient habiter la capitale. C’était au départ la terre de Bateke, mais depuis le début du 20ème siècle, la ville du Roi Ngaliema et du Roi Makoko était devenue le microcosme du Congo entier. Brazzaville en face était aussi dans la même situation. Je pensais donc que les Capitales étaient des territoires habités par les gens de tous les coins du pays.

Ce ne fut que quelque temps plus tard, quand j’ai entendu parler des communes à facilité, de la circonscription électorale de Bruxelles-Hal-Vilvoorde, que je compris que Bruxelles était habité par des Belges qui parlent français mais qui ne sont pas des Wallons et des Flamands qui parlent le néerlandais, qui eux, étaient des Flamands !

Avant de terminer ce bref exposé, je dirai que les Belges qui parlent Français forment ce qu’on appelle la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Apparemment, il n’y a pas de Belges qui parlent allemand à Bruxelles, du moins en tant qu’ensemble.

J’ai expressément utilisé le terme « ensemble » pour éviter les termes : tribus, ethnie, communauté et nation. Là aussi, il y a des choses à préciser pour essayer de comprendre un tout petit peu la Belgique. Ce sera pour la fois prochaine.

Je sais que cela peut être compliqué. C’est pourquoi je vous conseille d’avoir une carte de la Belgique avec vous pour essayer de comprendre mon propos. Et si vous avez compris mon explication, comme disait le premier ministre belge quand je suis arrivé en Belgique, Jean-Luc Dehaene, ce que je me suis mal exprimé. Bienvenu Sene Asbl Mabiki


Olobi nini?